Kino Apéro de novembre

Les Kinotechniciens vous convient au kino-apéro mensuel.

Retrouvons nous

  • A STRASBOURG
    lundi 6 novembre à partir de 19h aux Troquet des Kneckes, 112 Grand Rue à Strasbourg.
  • A REIMS
    Lundi 6 novembre à partir de 20h au Cabasson – Estaminet, 37 rue Cérès, 51100 Reims
  • WAR ON SCREEN – Rencontres des techniciens du Grand Est

    Nous organisons avec WAR ON SCREEN – Festival international de cinéma une journée de rencontres des techniciens du Grand Est le 7 octobre prochain.

    Au programme :
    – Arrivée à Chalons en Champagne vers 11h30 en mini-bus
    – Repas (à votre charge)
    – 14h00 : Séance de courts métrages sélectionnés par le Poitiers Film Festival / Exposotion “ART, GUERRE ET CONTESTATION” / Expérience 360° avec le film “Colission” de Lynette WALLWORTH
    – 16h15 : Séance Compétition Courts Métarges
    – 18h30 : Rencontres des Kinotechniciens pour échanger sur les productions à venir en Grand Est et les besoins de l’association pour l’année 2018 (communication, formation, etc…)
    – Retour vers Strasbourg et Nancy en fin de journée.

    Nous vous proposons d’organiser le transport via la location de mini-bus.
    Il faut donc rapidement vous inscrire pour savoir combien de véhicules nous aurons à louer.
    Notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/2369012916657049/

    A très vite à Chalons pour décourvrir un festival plein de surprises et de très bons films (les accréditations sont offertes par le festival pour toute personne qui travail dans le cinéma !).

    Kino Apero de Septembre

    Les Kinotechniciens vous convient au kino-apéro mensuel.

    Retrouvons nous

    • A STRASBOURG
      lundi 4 septembre à partir de 20h aux Troquet des Kneckes, 112 Grand Rue à Strasbourg.
    • A METZ
      Mardi 5 septembre à partir de 19h au 7(7) Café , 7bis rue Sainte Marie, 57000 Metz
    • A REIMS
      Lundi 11 septembre à partir de 20h au Le Cabasson · Estaminet, 37, rue Cérès, 51100 Reims

    RETOUR SUR LES PREMIÈRES RENCONTRES ENTRE KINOTECHNICIENS DU GRAND EST

    Organisée par notre vice-président Nicolas Jacob, une première réunion a eu lieu à Nancy le 6 décembre entre techniciens de Lorraine et d’Alsace, autour d’un verre.

    Une trentaine de techniciens sont venus et beaucoup de postes étaient représentés (régie, machino, mise en scène, HMC, son, …).

    Parmi les sujets abordés : la fusion des régions bien sûr ! Johann Gretke, le responsable du bureau d’accueil des tournages en Lorraine, a répondu à beaucoup de leurs préoccupations et sur l’évolution de la filière Grand Est.

    Puis le 20 décembre nous avons pris la direction de la Champagne Ardennes, pour une soirée organisée cette fois par le vice-président Roméo à Reims, dans les locaux de quartier libre, creuset d’artiste, d’associations et de professionnels de tous les horizons.

    La réception a accueilli une trentaine de techniciens et techniciennes représentant de nombreux postes. Attirés grâce à la communication de l’agence culturelle. Beaucoup de personnes ne se connaissaient pas et étaient étonnées de voir qu’ils étaient aussi nombreux sur le territoire. Comme à Nancy, le responsable du bat champardennais Léo Pignaud s’est présenté et a énoncé les changements dus à la fusion des régions.

    L’ambiance était plutôt à l’espoir qu’à la crainte car les tournages de long-métrages et de fiction TV étaient absents de la région et donc n’attirait pas beaucoup les productions. Les personnes présentes semblaient enthousiaste pour intégrer les kinotechniciens afin de développer les productions locales.

    Durant le verre de l’amitié l’association le cercle Meliès nous a diffusé des clips et films d’institution produits à Reims et ses alentours.

    Nous avons abordé les points du droit à la vie privée à propos des cv sur le site des kino. Après réflexion nous nous sommes dit qu’il serait préférable de ne pas laisser libre accès au tout internet aux cv mais seulement aux membres de l’association. Nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de créer un groupe fermé sur Facebook ou un forum sur le site pour échanger de manière libre, rapide et informelle.

    Nous pourrons statuer ses points lors de l’ag de début d’année.

    Nous en profitons également pour vous informer que les adhésions à l’association peut se faire dès à présent et comptera pour l’année 2017. Nous mettrons très prochainement en place un système de paiement par virement, afin de faciliter les démarches. Le système par chèque ou liquide fonctionnera toujours.

    14EME ÉDITION DES RENDEZ VOUS FRANCO-ALLEMAND DU CINÉMA

    Représentants des kinotechniciens à Das Rendez-vous: Valentin Masson, Trésorier. Paviel Raymont, membre. Cette année, c’est dans la belle région de la Saar, en son chef-lieu Sarrbrücken, que le rendez vous de la co-production Franco-Allemande a eu lieu. Cette réunion de producteurs a été organisée par German Films et UniFrance. La présidente, Marie Massmonteil a ouvert les festivités en parlant notamment du contexte dans lequel évolue la coproduction de ces pays frontaliers, les préoccupations générales et le renouvellement des relations Franco-Allemande dont les liens sont anciens et très importants. S’en est suivi d’une présentation touristique et accrocheuse du responsable du bureau d’accueil des tournages de la Saar (décors industriels somptueux). Ainsi que la présentation du festival Max Ophuls consacré au premier long métrage. La première intervention fut orchestrée par Dr Andrea Barreiss qui nous a parlé du Private equity.

    En résumé, c’est un financement pour des longs métrage représenté par la Sofica, un fond de financement privé. La notion de capital risque associé à ces financements impose aux producteurs de donner des garanties de bonne fin, ce qu’ils ne sont pas souvent à même de faire. Puis nous avons assisté à une table ronde traitant des intérêts de la coproduction franco allemande : le bilan, les succès et les contraintes. Torsten Frehse, un distributeur Allemand nous a présenté une étude de cas d’un film français n’ayant pas marché sur le territoire national mais qui a connu le succès en Allemagne avec un changement de titre: « Le goût des merveilles » est ainsi devenu « la tarte aux poires avec de la lavande ». Ensuite l’on nous a expliqué le fonctionnement des crédits d’impôts internationaux existants sur les deux territoires. Le diner de gala offert par Unifrance a été l’occasion de nouer de nombreux contacts et de vanter les compétences des Kinotechniciens Grand Est. Les réjouissances ont continué au black fat pussycat de Saarbrucken. Le lendemain c’est autour du marché unique numérique que s’est orchestré le débat. La commission européenne souhaite faire un seul territoire de l’ensemble des pays européens. Mais comme le financement du cinéma est historiquement construit à partir de la vente des droits rattachée à un seul pays, la disparition des frontières numériques pourraient faire s’effondrer tout le système de financement du cinéma européen. L’idée de taxer les opérateurs (Netflix, Sky, amazon…) et de faire respecter les législations du pays du consommateur et non du pays dans le lequel la société a établi son siège, fait son chemin au sein de la commission européenne et montre une volonté de protéger la création européenne. Jean-Marie Dura, l’ancien directeur des salles UGC en Europe, qui vient de remettre au CNC un rapport sur la salle de cinéma de demain. Il nous a donné un aperçu des constats et recommandations exposés dans son rapport.

    Parmis les point les plus marquants : sa vision sur l’amélioration de nos salles de cinéma, le bouleversement du numérique qui force l’exploitant à rester à la pointe de la technologie, le nombre d’écran en Chine qui a dépassé le nombre d’écran Américain, et de grands groupes financiers chinois qui sont en train de s’emparer des réseaux américains et européens. Un ultime repas nous a permis d’échanger avec de nouvelles têtes et nous avons repris la route vers notre belle région.

    Valentin & Paviel.